Après l'Espagne l'été dernier, c'est au tour d'Amsterdam de crier son ras le bol des touristes

09/11/2017 14:33
Trop c'est trop! Bien que la réputation de la ville néerlandaise est connue dans le monde, elle en a désormais marre des comportements des touristes qui abusent de l'alcool et cannabis facile d'accès aux Pays-Bas. Comme le reste du monde, Amsterdam a dû faire face à la terrible crise financière de 2008 et pour se relever, elle a choisit de développer son image et rendre la ville attractive afin d'attirer les touristes du monde entier et relancer l'économie dans le même temps, une pierre deux coups. Et il est vrai que le pari est réussi, la ville est un atout au niveau culturel comme les nombreux musées de peinture, les maisons pittoresques, les canaux, les vélos mais aussi le cannabis en vente libre. C'est d'ailleurs sur ce dernier que certains touristes semblent le plus s'interessés ajoutant à cela l'alcool qui les pousse à commettre pas mal d'excès qui exaspèrent les habitants. 
 
Si la ville a reussi a séduire et devenir une destination européenne prisée, elle doit en revanche affronter le tourisme de masse. Entre 2005 et 2016, le nombre de visiteurs a augmenté de façon phénoménal, passant de 11 millions à 18 millions de visiteurs par an. Sachant que Amsterdam de sa petite taille est peuplé de 850.000 résidents permanents mélangé avec la masse de touristes dont certains sont perturbateurs, la ville semble étouffer notamment à cause du déluge d'ordure et de vomi laissés par ces derniers. Pendant des années, la municipalité a misé sur une stratégie marketing pour développer le toursime mais au vu du nombre et surtout des excès de certains, elle souhaite arrêter l'hémorragie pour préserver l'image mais aussi la propreté de la ville. A présent, le "message" que veut donner la ville est "venez mais soyez respecteux" comme l'a déclaré le conseiller municipal chargé de l'économie. 
 
Le quartier rouge et quelques rues d'Amsterdam où se trouvent les prostituées sont devenus un théâtre de tous les excès des touristes venus faire ce qu'ils auraient jamais pu faire dans leurs pays respectifs. 
 
Désormais, les autorités municipales prévoit de reprendre le contrôle d'Amsterdam pour éviter des débordements et a déjà pris des mesures pour mieux encadrer les locations Airbnb.