Titre de transport, vos droits et vos devoirs

27/03/2017 15:58

Suite à la polémique suscitée par la compagnie américaine United Airlines à propos d'un débarquement des passagers (dont font partis des enfants âgés de 10 ans) bénéficiant d'une gratuité de transport et qui étaient vêtus d'un legging, nous tenons a faire un article afin de faire un petit rappel sur les exigences de bons nombres de compagnies aériennes souvent ignorées par les passagers jugeant cela sans importance.

Loin cette idée de prendre parti d'un camp ou d'un autre, nous rappelons seulement en toute objectivité qu'il est primordial de savoir qu'une détention d'un titre de transport ne donne pas automatiquement accès à bord. La plupart des compagnies aériennes (surtout les low cost) adopte une politique de respect aussi bien sur le comportement du passager que l'hygiène et la tenue vestimentaire. Ainsi, même si vous avez en main votre billet d'avion accompagné d'un passeport avec visa (on entend par là que vous êtes en règle avec les formalités) si vous ne respectez pas l'une des conditions demandées par le transporteur, vous vous verrez refuser l'embarquement que vous ne pourrez pas contester mais vous avez la possibilité de demander un remboursement si vous ne pouvez pas être rerouté sur un prochain vol.

Mais quelles sont ces fameuses conditions posées par une compagnie aérienne

Elles varient selon les compagnies aériennes et selon qu'elles soient régulières ou non, low cost ou simple charter. Mais en globalité, elles adoptent ces 3 conditions communes: l'hygiène (odeurs corporelles), l'état d'ébriété et l'agressivité. Ensuite, s'ajoute aussi les conditions du contrat de vente où sont exigées la taille et le poids des bagages cabine et soute, le transport de certaines marchandises prohibées sachant que les compagnies de transport evoluent en même temps que la technologie, ainsi que la tenue vestimentaire. En effet, vous ne pourrez pas embarquer si vous êtes faiblement vêtu, c'est à dire avec des vêtements trop courts comme de minis shorts ou jupes avec des hauts trop courts, l'équipage ou même le personnel au sol vous obligera à changer de vêtement sous peine d'un refus d'embarquement. C'est déjà arrivée aux malheureux passagers. On se souvient d'une performeuse burlesque dont l'accès à bord de Jetblue lui a été refusé à cause de sa jupe jugée inapropriée en mai 2016 ou encore cette jeune femme de 18 ans habitant à Manchester qui s'est vue elle aussi refusée d'embarquer par la compagnie Monarch Airlines  en 2013 à cause de sa tenue jugée trop sexy et révélatrice selon les termes de l'hôtesse de l'air. Ces dernières ont obligé la jeune femme à se changer à l'entrée de l'avion et s'est même vu le refus d'accès aux toilettes de l'avion pour  ne pas être vue par les autres passagers, en vain.

Notre conseil pour ne pas vivre ce genre de mésaventre humiliante

Lisez bien les conditions et la politique de la compagnie de transport avant de se rendre à l'aéroport. En cas de refus d'embarquement et que par la suite vous acceptez de vous plier aux exigences de la compagnie, vous serez rerouté sur un prochain vol.